DIY, un porte-revue simplissime

hello les deco-addicts ! j’espère que vous avez passé un bon week-end bien au chaud.

je vous l’annonçais dans l’article précédent, cette semaine est un peu spéciale à plusieurs titres :

  • elle  sera 100% DIY avec 2 propositions de déco pour votre bureau : un porte-revue hyper simple aujourd’hui, ET un organisateur mural jeudi, permettant d’intégrer le porte-revue initial… un deux en un donc !
  • les DIY ont été créés pour une chouette collaboration avec ungrandmarche.fr ou UGM pour les intimes.

(suite…)

Publicités

les boutiques-appartement : Antik Batik, Sezane & Marie Sixtine

hello les deco-addicts ! Paris est sous la neige, alors je vous propose d’aller vous pelotonner dans de jolis cocons : un nouveau type de boutique un peu hybride, permettant de vivre une expérience différente, souvent en marge du commerce pur et dur.

Ces lieux permettent d’incarner et de traduire les valeurs d’une marque, tant dans l’architecture et la déco, que dans l’offre alternative.

je vais donc vous parler de 3 lieux féminins et inspirants :

  • l’atelier antik batik qui vient tout juste d’ouvrir
  • l’appartement sézane et sa nouvelle annexe « demain »
  • l’appartement marie sixtine

(suite…)

DIY une carte-bouquet de saint Valentin

hello hello, comment s’est passé votre week-end ? overdose de crêpes ou pas ? 😉

aujourd’hui on se retrouve pour un DIY/printable  de saison (et oui, après la chandeleur, la Saint Valentin…) : une carte de saint Valentin en papier découpé, avec un motif 2-en-1 : un bouquet sous forme de coeur. (suite…)

trouver un porte parapluie stylé

hello les deco addicts ! j’espère que vous n’avez pas trop souffert des dernières pluies !

heureusement le plus fort des crues semble derrière nous, même si le temps n’est toujours pas réjouissant… en tout cas, ça a fait le bonheur de certains photographes sur instagram. et il faut avouer que certaines images sont saisissantes… (suite…)

city guide & bonnes adresses à Anvers

« bienvenue, wilkommen, welkom »… (vous aussi, elle vous énervait cette pub thalys ?) C’est pourtant par ces mots accueillants que je vais vous parler d’Anvers/Antwerpen.

Nous y avons passé quelques jours entre noël et nouvel an : une ville à taille humaine, dans la partie flamande de Belgique. et j’ai décidé de partager avec vous mes découvertes et bonnes adresses. (suite…)

Delaktig par Ikea x Tom Dixon, bien plus qu’un canapé…

hola les decoistas ! aujourd’hui, on plonge vraiment au coeur de la déco et du design en parlant d’une collaboration surprenante : Ikea x Tom Dixon.

Je vous avais déjà parlé de la collab Ikea x Hay à la rentrée : jolie sélection de meubles et accessoires alliant les savoir-faire des 2 marques scandinaves.

Là c’est un peu différent. Même fusion entre design de haut vol et prix accessible, mais pour cette collection, révélée au salon de Milan l’année dernière, le fameux designer britannique a décidé de se concentrer sur une seule typologie de mobilier : des assises minimalistes et modulables, disons même « hackables ».

DELAKTIG-IKEA-DIXON-KC01

Mais revenons à la genèse de ce projet, pour le moins surprenante. Ikea contacte Tom Dixon pour lui proposer une collaboration. Première idée du designer : un cercueil… Ikea préfère décliner et partir sur autre chose…

et c’est là que commence l’histoire Delaktig ! Tom Dixon revoit sa copie et propose un lit, car c’est l’archétype du mobilier, la seule pièce vraiment indispensable de tout intérieur…

DELAKTIG-IKEA-DIXON-KC14

et là, vous vous dites, mince, je croyais que c’était un article sur un canapé ?! j’imagine vos têtes, incrédules, derrière l’écran. en fait, le designer parle de « lit-sofa ».

La base de la collection Delaktig, est constituée de l’association de deux éléments minimalistes, disponibles en trois tailles : un châssis en aluminium, à la fois résistant et léger et un « matelas » tapissier (soit le lit, si vous suivez la logique).

ensuite, une seule chose à faire « pimp your bed » pour paraphraser le site du designer. en s’inspirant des ikea hack (mais si, vous savez, le détournement de mobilier ikea), Tom Dixon, ses équipes et 75 étudiants ont élaboré des accessoires pour équiper ce lit et le faire évoluer en le transformant en banquette, méridienne, liseuse, etc, selon vos besoins.

dixon-ikea-delaktig

IKEA-DELAKTIG-KC

Déjà là, vous vous dites, plutôt sympa cette modularité, non ? mais le designer est allé beaucoup plus loin en créant un éco-système disponible en open-source, donc accessible à tout un chacun, et permettant à tous de rajouter des fonctionnalités au lit-sofa, pour le personnaliser au maximum.

Dès février, chez ikea, vous pourrez customiser votre structure de base avec des dossiers, accoudoirs, tablette et même lampe d’appoint, le tout modulable grâce à des connecteurs standard, placés à divers endroits du châssis.

Et ensuite ? à la manière d’Apple qui a incité les développeurs à créer des applis pour son iphone (d’ailleurs la forme du châssis aluminium rappelle l’une des versions du smartphone), vous pourrez « hacker » ces éléments pour vous les approprier et décupler les fonctionnalités du lit-sofa.

Et au delà des fonctionnalités, il ne faut pas oublier le style et les finitions. En février, la collection est proposée avec structure aluminium et coussins aux couleurs sobres, s’intégrant aux intérieurs, des plus classiques aux plus contemporains.

DELAKTIG-IKEA-DIXON-KC09

DELAKTIG-IKEA-DIXON-KC08

Mais cette sobriété sera sans aucun doute amenée à évoluer, comme en témoigne la housse « wild », toute en fausse fourrure, fruit du partenariat entre Tom Dixon et Bemz, spécialisé dans la customisation de housses ikea. Mais aussi des modèles plus luxueux présentés à Milan l’année dernière, notamment avec châssis doré (waouh !)

DELAKTIG-IKEA-DIXON-KC10-fur-bemz

tout les espoirs et les styles sont permis donc. c’est bientôt à vous de jouer, alors vous êtes prêt(e) ?

collection Delaktig et sa plateforme, disponible chez Ikea dès février

à bientôt pour de nouvelles aventures sur le blog  🌿

BEST NINE 2017

hello hello, j’espère que vous avez le moral, bien qu’aujourd’hui soit officiellement (selon une étude anglaise) le jour le plus déprimant de l’année :  » le blue monday », correspondant au troisième lundi du mois de janvier (et à un pic d’absentéisme au travail).

alors pour vous aider à lutter contre cette morosité, pourquoi ne pas aller jeter un coup d’oeil à mes voeux, sous forme de mantras optimistes en argile.

mais surtout je vous propose un best of de 2017 : les 9 articles que vous avez préférés pour vous mettre un peu de baume au coeur. (suite…)

le meilleur des soldes déco

hello les deco addicts. pas le temps de courir les sites de déco pour trouver le meilleur des soldes ?

je vous propose donc en exclusivité un condensé des plus jolies trouvailles. on y va ?

vite, pas de long discours dans cet article, c’est les soldes !! juste les photos et les liens.

et pour vous livrer ces infos au plus vite, je publie plus tôt que d’habitude : mercredi, au lieu de jeudi matin. comme ça, vous pourrez faire vos emplettes dès ce soir. (suite…)

DIY : de délicats voeux en argile

hello hello, j’espère que vous avez passé un bon week-end ? avec galette ou pas ?…

aujourd’hui je partage avec vous les voeux que je vais envoyer. pas de papier pour cette année (contrairement à 2016, ou 2015 notamment), mais de délicates  médailles d’argile.

et pas non plus de bonnes résolutions intenables, mais simplement des mantras « feel good », pour inciter à profiter de l’année pleinement et sereinement. jour après jour, en toute simplicité, tout en s’autorisant à croire qu’on peut aller plus loin. (suite…)

baby it’s cold outside : le ice hotel

hello les decoaddicts. enfin je devrais plutôt dire Hallå puisque je vous emmène près du cercle polaire arctique pour prolonger un peu la magie des fêtes.

et plus précisément à Jukkasjärvi, qui signifie littéralement en sami « lieu de rencontre par l’eau ».

mais par la glace serait plus à propos… (suite…)

joyeux noël bis : DIY déco de réveillon géométrique et cuivrée

j’espère que vous avez passé un joyeux noël.

arrive maintenant le réveillon du nouvel an. et pour ça je vous propose une déclinaison des solides de platon : après ceux effet marbre, voici ceux effet cuivre.

la procédure est identique à ceux effet marbre. vous pouvez vous servir du gabarit fourni dans l’article précédent et suivre les mêmes étapes.

P1260887bil faudra simplement recopier ce gabarit sur un papier cuivré. et éventuellement si vous avez de grandes feuilles, pourquoi ne pas faire un agrandissement des gabarits pour avoir des solides plus grands ?!

et tada, de jolies décorations géométriques à disposer chez vous ou sur votre table de réveillon.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

bonnes fêtes ✨

joyeux noël

j’espère que vous avez bien réveillonné hier et que vous passez de bons moments en famille.

ici, je n’ai pas eu le temps de vous préparer le DIY du sapin-échelle, alors je vous montre juste une photo du résultat, et quelques détails.

encore joyeuses fêtes à tous ✨🌿

 

home tour #3 un manoir extravagant

pour noël, je vous propose une visite en dehors des sentiers battus, voire hors de la réalité : un manoir dans la campagne anglaise, posé au milieu d’un immense parc et propriété d’un millionaire qui a fait fortune en organisant des raves.

et de la rave au rêve, il n’y a manifestement qu’un pas…
(suite…)

les pop up stores de noël, pour trouver un cadeau de dernière minute

hello hello, la semaine dernière, on a fait une parenthèse sans parler de noël…

mais aujourd’hui, moins d’une semaine avant le jour J : la magie est-elle en train d’opérer  ou êtes vous complètement flippé(e) parce qu’il vous manque toujours LE cadeau parfait (voire tous vos cadeaux) ?

Alors bien sûr, halte au consumérisme ! pas envie d’acheter quelque chose pour acheter quelque chose : une babiole qui ne sert à rien et qui sera vite oubliée. mais l’envie de faire plaisir.

J’ai peut-être la solution pour vous, avec cette sélection de pop up stores, spécial noël. Tous proposent une jolie sélection, chacun avec un angle un peu différent : du voyage, du made in France, du vintage, du slow life… bref, du rêve à déposer sous le sapin ! (suite…)

un lampadaire studio : l’original de Fortuny et des alternatives moins chères

ola les decoistas, dernier volet de la kraft week Fortuny, qui aurait pu être une 3° tendance, en complément du velours et plissé déjà évoqués ici :

  • tendance lumière, entre noir & or

Comme je vous le disais dans les précédents articles de la kraft week, cet artiste était vraiment touche à tout. à la fois peintre, photographe, styliste, scénographe, il s’est beaucoup intéressé à la lumière. Il a notamment conçu la coupole dite Fortuny à Paris pour la scène d’un théâtre, permettant d’ajouter de la lumière indirecte sur la scène et ainsi donner plus de profondeur.

coupole fortuny

Sur la même idée, il a également créé des luminaires dont le célèbre lampadaire Fortuny, étonnant de modernité (brevet déposé en 1907 !) avec sa structure métallique et son diffuseur en toile. Etant également photographe, ce lampadaire lui permettait d’orienter et de diffuser la lumière à sa guise, grâce au réflecteur concave.

Il a aussi travaillé sur d’autres sources lumineuses, notamment en soie, comme la suspension saraceno, aux motifs orientalisants.

Depuis quelques années, le Venetia Studium reprend ces modèles iconiques et en proposent également des déclinaisons formelles : la studio 1907 en version tout métal, en lampadaire, mais aussi en suspension ou en lampe de bureau.

Autre éditeur qui pérennise l’œuvre de Fortuny : Palucco. Il en propose lui des versions plus proches de l’originale, avec des finitions alternatives : sur la même base de lampadaire métal+tissu, il propose un diffuseur à motif ou une finition en blanc et titane créée à l’occasion du centenaire.

bon et là vous vous dites, c’est bien joli, mais j’ai pas vraiment les moyens…

comment ?!… bon moi non plus. donc je vous donne en exclusivité 2 modèles qui y ressemblent, avec le même effet de diffusion de lumière indirecte et orientable, mais sans nécessiter l’ouverture d’un plan épargne.

je précise que ces modèles n’ont évidemment pas les mêmes finitions. il ne s’agit pas de contrefaçon car ils ne prétendent pas avoir été fait par Fortuny. Leur inspiration est plutôt les plateaux de cinéma hollywoodien (eux mêmes inspirés du modèle de Fortuny certes). Tous les deux sont à moins de 200€.

fortuny-deco-tendance-atelier-6-MADE

 

et voilà, c’est la fin de la kraft week Fortuny. j’espère vous avoir fait découvrir ou redécouvrir cet artiste-ingénieur.

on se retrouve lundi avec un article pour ceux qui ont encore des cadeaux de dernière minute à faire.

et n’oubliez pas, dernier jour demain pour le concours de noël sur instagram

bonne chance

l’expo Fortuny au musée Galliera

hello hello, on se retrouve aujourd’hui pour la suite de la kraft week dédiée à Mariano Fortuny.

Après une wishlist inspirée du style fortuny (souvenez-vous, le velours et le plissé), je vous propose aujourd’hui un tour de l’expo qui lui est dédiée au Palais Galliera, jusqu’au 7 janvier.

EXPO-FORTUNY-KC-01

Evidemment, le palais Galliera étant un musée dédié à la mode, c’est surtout cette facette de l’artiste qui a été développée. C’est d’ailleurs l’activité qui l’a rendue le plus célèbre, même s’il a commencé sa carrière en tant que peintre et qu’il s’est intéressé à de nombreux domaines comme la photographie, la gravure, la scénographie, etc.

portraits mariano fortuny

A ce sujet, la lumière a toujours été un grand centre d’intérêt pour lui, notamment pour la scène (on en parlera dans le dernier article de la kraft week)

C’est également un grand collectionneur, s’intéressant par exemple à l’antiquité, à la renaissance, mais aussi aux civilisations orientales. Il collectionnait notamment nombre d’étoffes anciennes qui lui ont inspiré certaines de ses créations.

Au début du XXeme siècle, notamment grâce aux fouilles archéologique de sir John Evans à Knossos en Crète, le style antique grec est « à la mode », que ce soit en architecture, en musique, en mode. On le retrouve notamment dans les ballets russes de Diaghilev.

Fortuny a particulièrement été inspiré par ces fouilles : il a créé le châle Knossos, dont les motifs imprimés rappellent les motifs antiques.

et son logo en forme de labyrinthe s’inspire du mythe du minotaure, légende associée à cette civilisation.

 

Cette vogue de l’hellénisme se retrouve également dans l’une des créations les plus emblématiques de Fortuny : la robe Delphos.

Par sa forme, elle rappelle la tenue traditionnelle féminine grecque, et les sculptures qui s’en inspirent : les korés. Mais sa forme simple cache de nombreuses atouts :

  • un taffetas de soie léger et aérien
  • une forme qui libère le corps de la femme (à une époque où le corset est encore la norme)
  • un brevet pour un plissé indéformable
  • un choix de couleurs incroyable et délicat, reflet de la formation de peintre
  • un modèle intemporel qui a été porté par de nombreuses élégantes à travers les décennies (comtesse Casari, Peggy Guggenheim, Isadora Duncan, lady Churchill, etc)

Comme dans l’article précédent traitant des déclinaisons déco du style fortuny (ici), après le plissé, on va parler tissu imprimé : l’autre phénomène Fortuny.

Le répertoire de formes de vêtements est assez limité, toujours des formes amples et confortables, sobres et intemporelles : tuniques, capes, abaïas.

La richesse des décors aux inspirations multiples contraste avec la simplicité du vêtement. Venise étant au carrefour de nombreuses civilisations et époques, Fortuny a naturellement puisé dans ces sources d’inspiration : Antiquité ou renaissance, Orient ou Occident, etc.

Les textiles, et particulièrement les velours sont imprimés de différentes manières, faisant l’objet de différents dépôts de brevet : estampage, pochoir type katagami, technique proche de la sérigraphie etc. Les motifs sont au préalable dessinés sur des matrices ou cartons préparatoires, pour beaucoup visibles en parallèle du vêtement dans l’exposition.

tunique et détail de la matrice d'impression

La notoriété de Fortuny va peu à peu dépasser sa propre personne et créer des émules, en faisant des héritiers du style Fortuny.

Bien que jouissant d’une réputation internationale, Mariano Fortuny va confier la vente de certains de ses modèles à Babani, maison créée à Paris par un homme originaire d’une autre ville aux carrefours des civilisations, Constantinople, et spécialisée dans la vente d’objets importés d’Orient : tapis, kimonos, bronzes, etc. Peu à peu certains modèles de la maison s’inspireront même des formes de Fortuny.

Entre deux guerres, d’autres personnalités ont des formes, techniques et motifs proches de ceux de Fortuny, mais sans qu’on ait la certitude qu’il y ait eu échange entre eux : juste « l’air du temps » ou disciples de Fortuny ? En tout cas, un même esprit intemporel et élégant habillent leurs créations. C’est le cas de Suzanne Bertillon et Maria Gallenga.

jusqu’à aujourd’hui, l’inspiration de Fortuny est palpable dans différentes créations, comme les fameux pleats please d’Issy Miyake ou par touche, comme cette magnifique robe créée par Maria Grazia Chiuri chez valentino, avant son arrivée chez Dior.

et voilà, fin du petit tour de l’expo. j’espère vous avoir donné envie, d’autant que les photos ne rendent pas compte des détails : textures soyeuses, finesse du plissé, détail des motifs.

bref, comme pour beaucoup de choses, rien ne vaut le IRL !

on se retrouve très vite pour le dernier article de la kraft week Fortuny, consacré à la lumière.✨